Le Bitcoin c’est quoi ?

Internet

by Dukens Thelemaque 333 Views comments

Bitcoin est une nouvelle devise numérique pour des transactions en ligne sans tiers de confiance ou sans aucune autorité centrale : c’est de l’argent liquide sur internet.

Comment présenter Bitcoin à celles et ceux qui ne sont pas passionnés par la technologie ?
Le plus simple est de partir d’une application d’internet que tout le monde peut utiliser : le web.

Le web est un protocole libre (« open source »), comme bitcoin.
Sur le web, il y a des sites (les nœuds du réseau) et des gens qui surfent en utilisant un explorateur (browser) comme Internet Explorer, Chrome, Safari, etc..
Tout le monde peut éditer un site et tout le monde peut surfer sur le web.
Bitcoin fonctionne de manière similaire : il y a des vérificateurs (les nœuds du réseau, que les initiés appellent des « mineurs ») et des gens qui effectuent des transactions en utilisant un porte-monnaie (wallet).
Tout le monde peut être vérificateur (« mineur ») et tout le monde peut envoyer ou recevoir des bitcoins.

Fondamentalement, Bitcoin est une nouvelle application sur internet qui permet de payer un correspondant par voie électronique mais sans passer par une banque : l’usage de cette nouvelle « monnaie » électronique est donc comparable à celui que nous faisons des billets de banque et des pièces de monnaie dans le monde physique.
Un bitcoin est donc une sorte de jeton numérique qui peut être divisé à l’infini en fractions plus petites et s’échanger sur internet aussi simplement qu’un message électronique.
Comme il peut s’échanger contre un bien ou un service dont le prix est exprimé en bitcoin, il peut aussi s’échanger contre des dollar auprès d’un bureau de change en ligne.

Un porte-monnaie électronique rempli de bitcoin est un simple fichier enregistré sur un ordinateur : il doit être protégé comme un porte-monnaie traditionnel contre le même risque de vol, simplement avec des moyens différents.
Il peut être copié à volonté. Evidemment la sauvegarde ne crée pas de nouveaux bitcoins, pas plus que sauvegarder votre carnet d’adresses ne crée de nouveaux contacts: la sauvegarde permet seulement de le retrouver plus facilement en cas de besoin.

En tant que tel, Bitcoin peut être considéré comme la première devise complémentaire (non-étatique) universelle, disponible sur internet.
Cependant la réponse à cette première question de définition n’est pas si simple car Bitcoin est une invention protéiforme.
L’invention consiste précisément à réunir dans un même système trois fonctionnalités et des caractéristiques qu’on trouve généralement dans plusieurs organisations : un protocole d’échanges sur internet, une devise numérique et un registre public de transactions.
La réponse la plus complète et la plus simple est pourtant celle-ci : bitcoin est un protocole d’échanges sur internet avec une application de « porte-monnaie » électronique accessible pour tous.
Bitcoin est donc un nouveau « réseau » de paiement de pair-à-pair sur internet. Les paiements en Bitcoins sont des paiements en liquide car il n’y a pas d’intermédiaire bancaire entre le payeur et le receveur.
Cette caractéristique définit aussi Bitcoin, par extension, comme une nouvelle devise, complémentaire, indépendante des Etats, circulant sur internet.
Le protocole Bitcoin peut donc exercer dans le domaine monétaire un pouvoir de transformation comparable à celui du Web dans le domaine de l’édition.

Bitcoin est aussi un grand livre comptable de transactions, groupées dans une base de données publiques : pour chaque transaction, le montant en bitcoin, l’adresse électronique du payeur et celle du destinataire sont connus de tous les participants au réseau.
A chaque adresse électronique bitcoin correspond une clé privée, similaire au mot de passe correspondant à une adresse de courrier électronique. La principale différence tient au fait que l’adresse de courrier et son mot de passe doivent être mémorisés par l’utilisateur : dans le cas de bitcoin, c’est l’ordinateur personnel qui se charge de mémoriser ces données.

En fait, une adresse bitcoin et sa clé privée seraient quasiment impossible à mémoriser du fait de leur longueur (34 caractères pour une adresse bitcoin et 50 caractères pour sa clé privée) : la sélection d’une adresse se fait par un simple « clic » dans un carnet d’adresses, de même que la signature d’une transaction avec une clé se fait en cliquant le mot « envoyer » ou « payer ».
A chaque montant en bitcoin reçu sur une adresse correspond donc une clé secrète dont la connaissance permettra à son propriétaire de le dépenser auprès d’un futur destinataire.
La propriété d’un bitcoin se résume donc à la connaissance de la clé secrète permettant de le dépenser.
Ce secret est lié mathématiquement à l’adresse électronique du destinataire : le couple adresse bitcoin/clé privée peut être compris par analogie comme un coffre « bancaire » muni de sa clé. L’adresse bitcoin représente l’adresse de la banque où se trouve le coffre et le numéro du coffre. La clé privée permet d’ouvrir le coffre.
Vous disposez d’autant de « coffres » que vous voulez et vous pouvez transférer l’argent entre ses coffres. Vous pouvez aussi payer quelqu’un en lui envoyant de l’argent vers son coffre.

La possession des bitcoins est matérialisée par une suite de chiffres et de lettres qui constituent une clé virtuelle permettant la dépense des bitcoins qui lui sont associés sur le registre. Une personne peut détenir plusieurs clés rassemblées dans un « Bitcoin Wallet« , un« porte-clés » web, logiciel ou matériel qui permet d’accéder au réseau afin d’effectuer des transactions. Le porte-clé permet de consulter le solde en bitcoins et les clés publiques destinées à recevoir des paiements. Il contient également (souvent de façon cryptée) les clés privées associées à ces clés publiques. Ces clés privées doivent rester secrètes, car leur détenteur peut dépenser les bitcoins qui leur sont associés sur le registre. Tout support (porte-clés) convient pour conserver la suite de symboles constituant votre porte-clé : papier, clef USB, la mémoire, etc. Grâce à des logiciels adéquats, vous pouvez gérer vos avoirs sur votre ordinateur ou votre téléphone.

Pour avoir des bitcoins sur un compte, il faut soit qu’un détenteur de bitcoins vous en ait donné, par exemple en échange d’un bien, soit passer par une plateforme de change qui convertit des devises classiques en bitcoins, soit les avoir gagnés en participant aux opérations de contrôle collectif de la monnaie.

Le créateur de Bitcoin, Satoshi Nakamoto, a décrit son invention dans ce document.

Acheter des bitcoins : Coinbase

Faster Laravel Hosting

Comments